3D Process




Pour faire face à son important développement, 3D Process déménage de Villette-de-Vienne à Luzinay

 

C’est presque par hasard, à la demande pressante de ses clients, qu’Antoine Chaix qui avait développé une activité de consulting dans le domaine des études et de l’ingénierie,  s’est retrouvé aujourd’hui à la tête d’une entreprise  de 11 salariés, installée sur un marché de niche et qui ne cesse de croître et de prospérer. Passant de Villette-de-Vienne à Luzinay, l’entreprise 3D Process, va tripler de surface et au passage embaucher…

 

Une activité croissante

 

Alors qu’actuellement le mot de crise économique revient souvent dans les conversations  entre chefs d’entreprises, ce n’est pas le cas d’Antoine Chaix, 38 ans. Dirigeant la société 3D Process qu’il a créée en 2013 et qui est actuellement basée à Villette-de-Vienne, ce dirigeant tente au contraire de gérer sa vive croissance :  “une croissance à deux chiffres chaque année ”, explique-t-il.

Avec de surcroît une accélération cette année : “Au mois d’avril, en plein confinement nous avions déjà réalisé la moitié du chiffre d’affaires de l’an dernier !”, lance en souriant Antoine Chaix. Le bureau d’études a continué à tourner à plein, engrangeant les commandes : “Nous avons des contrats jusqu’en octobre”, se félicite le patron de 3D Process.

L’histoire entrepreneuriale d’Antoine Chaix a commencé lorsque, pour trouver son indépendance, il s’est installé à son compte, après avoir travaillé dans plusieurs sociétés pharmaceutiques.

“ Je m’étais installé en tant que bureau d’études, en m’appuyant sur mes compétences en matière d’ingénierie et de process, mais j’avais de plus en plus de demandes de mes clients du secteur de la pharmacie et de la cosmétique pour que je leur fournisse certaines pièces, puis ensuite des équipements complets”,  détaille le dirigeant.

 

Un savoir-faire d’expertise reconnue

 

Il conçoit ainsi des systèmes intelligents dotés d’automatismes permettant le nettoyage de systèmes de production… bref, des systèmes sophistiqués à hautes exigences sanitaires, qui plus est en cette crise du Covid-19…

Il crée donc un atelier, apprend des métiers qui n’étaient pas directement les siens, puis au regard de la demande, embauche, se développe jusqu’à faire travailler, comme c’est le cas actuellement, onze salariés. Son succès, il le doit à sa présence sur un marché de niche, celui de la pharmacie et la cosmétique, mais aussi de l’agro-alimentaire où les acteurs ne sont pas si nombreux que cela. Mais surtout, dans ce domaine complexe, son entreprise assure l’ensemble de la chaîne, de la conception à la fabrication, jusqu’au suivi, ce qu’apprécient particulièrement ses clients.

“Nous avons développé un vrai savoir-faire pour nos clients : cette proximité nous permet d’avoir la bonne idée au bon moment à laquelle personne n’avait pensé, tout en ayant constamment un regard critique sur nous-même, pour nous améliorer en permanence.”

Ses clients? Ils font partie du gotha de l’industrie française pour les plus importants d’entre eux : de grands donneurs d’ordres bien connus comme Sanofi ou bioMérieux, voire encore l’Oréal ou l’Occitane, ou encore le chocolatier Revillon. Régional au départ, puis se développant sur le grand quart sud-est, le marché de 3D Process est en train de devenir national. L’industrie pharmaceutique a actuellement le vent en poupe, certaines entreprises se sont lancées dans la fabrication de gel hysdro-alcoolique : tout ceci a provoqué une forte hausse des commandes.

 

Son projet d’implantation sur le territoire

 

D’où la nécessité pour Antoine Chaix de quitter le siège actuel de sa société d’une superficie de  400 m2 qu’il ne pouvait agrandir, pour s’installer sur un site de 1 300 m2 situé sur la zone d’activités de Luzinay, accompagné par les services de l’Agence éco  à 5 minutes en voiture de Villette-de-Vienne.

Qui dit agrandissement, dit embauches. Pour pouvoir développer ses activités, Antoine Chaix est à la recherche de compétences multiples, notamment un directeur commercial, un directeur technique, ainsi qu’un responsable de bureau d’études : “des tâches que j’assurai jusqu’à présent, mais que vu la somme de travail désormais, je suis obligé de déléguer.”

Mais il recherche aussi des tuyauteurs, des soudeurs, des chaudronniers… Ainsi, assez rapidement, les effectifs de l’entreprise devraient grimper à une vingtaine de salariés.

Antoine Chaix compte s’installer sur son nouveau site dès février 2021.

 



Coordonnées :


https://www.3d-process.fr/

contact@3d-process.fr