Coraline




Le commerce de centre-ville résiste bien à Condrieu : la preuve par Coraline.

Gérée depuis vingt-et-un ans par Nicole Oriol, la boutique de prêt-à-porter Coraline située dans le centre-ville a su fidéliser de nombreuses clientes et sait en attirer de nouvelles. A l’instar du commerce dans son ensemble qui a su conserver son dynamisme à Condrieu, avec l’appui de nombreuses animations tout au long de l’année.

On sait qu’en matière de commerce, les villes moyennes souffrent en France. Parmi les raisons qui expliquent cette situation : la multiplication des zones commerciales périphériques ces dernières années et les ventes en ligne.

Pourtant, le commerce à Condrieu semble bien moins souffrir qu’ailleurs. Pour preuve le tissu commercial reste dense et on ne voit pratiquement pas de rideaux baissés. Et l’on y trouve encore une vraie vie commerciale qui a disparu ou diminué en grande partie dans certaines communes voisines.

Pour se convaincre du maintien du dynamisme commercial de la commune, il suffit de se rendre chez Coraline, une boutique de prêt-à-porter d’une superficie de 50 mètres carrés située rue Jean Peyret dans le centre-ville : elle est tenue depuis 21 ans par Nicole Oriol.

Nicole Auriol, le commerce, elle l’a dans le sang, puisqu’elle le pratique depuis l’âge de 17 ans, ayant d’abord travaillé à Vienne dans différents magasins de prêt-à-porter comme Colifichet, ou Caroll par exemple, avant de reprendre la boutique Coraline dont la propriétaire partait à la retraite.

Petit à petit, tout en conservant les clientes de la boutique, elle a su la faire évoluer vers des marques tendances. On y trouve ainsi la fameuse marque espagnole Desigual, mais aussi Pause-Café, Marble, Betty Barclay, Jus d’Orange ou encore « Rêvé » pour les manteaux…

C’est cette variété qui fait, estime-t-elle, la réussite de son magasin qui s’adresse à une palette très large de clientes : de « 25 à 80 ans, avec des tailles adaptées à toutes ».

« Nous n’avons pas de franchise à Condrieu. En tant que commerçante indépendante, j’ai une totale liberté et je peux présenter une large gamme de marques et donc de vêtements, ce qui est de plus en plus rare dans les grandes villes avec la multiplication des franchises », explique Nicole Oriol.

Sa clientèle est condriote et vient d’une dizaine de kilomètres alentour. « Beaucoup de femmes qui travaillent à l’extérieur en semaine n’ont pas obligatoirement envie de reprendre leur voiture le week-end pour faire leurs courses. Comme elles trouvent un large choix chez Coraline, elles deviennent des clientes fidèles. »

Et d’ajouter : « Elles viennent aussi rechercher le conseil, la considération, la convivialité, le service : des retouches par exemple ou la possibilité de payer en trois fois sans frais, une carte de fidélité et une possibilité de chèques cadeaux ». Une démarche naturelle chez Nicole Oriol aux petits soins pour ses clientes, ce qui, assurément, plaît. Pour preuve : elle a également des Viennoises comme clientes.

Autre atout : Condrieu compte deux autres magasins de prêt-à-porter, dont un mixant vêtements et chaussures : « Nous avons la chance d’être complémentaires : cela élargit l’offre de la commune », se félicite Nicole Oriol.

Ce regain du commerce à Condrieu s’est traduit l’année dernière par la relance de l’association de commerçants dont Nicole Oriol fait partie et qui compte trente-six commerces adhérents. Les animations qu’elle développe, telles que le 8 décembre, un Black Friday, une Quinzaine Commerciale etc…, participent à l’attractivité de Condrieu et à son image de bourg commerçant vivant.



Coordonnées :