Evidemment.




“Evidemment”’ un magasin dans le droit fil du “monde d’après” a ouvert ses portes rue Joseph Brenier à Vienne.

 

Après l’épreuve du confinement, on a beaucoup évoqué un “monde d’après” qui serait plus vert, plus empathique, plus chaleureux. C’est peut-être une chimère, mais pas pour tout le monde. Sans vraiment le vouloir puisque le concept de son magasin est né juste avant le confinement, Sarah Grobois a conçu, au 11 rue Joseph Brenier à Vienne, un magasin innovant, éthique et responsable.

 

La génèse de la création du concept-store

 

L’ouverture de ce nouveau magasin à l’enseigne “Evidemment” (son nom de baptême car pour Sarah Grobois son concept en 2020 est une absolue évidence), n’a pas été un long fleuve tranquille.

Après de longs mois de préparation, de travaux, la création de ce magasin de 52 mètres carrés s’apprêtait à ouvrir début mars, lorsque le confinement est intervenu brutalement. Il lui a donc fallu attendre deux longs mois supplémentaires pour ouvrir enfin ses portes le 13 mai dernier.

Sarah Grobois s’attendait dans les circonstances actuelles à démarrer lentement. En fait l’évidence du concept a aussi frappé les Viennois et les habitants de l’Agglo car dès l’ouverture, le bouche-à-oreille aidant, cette boutique connaît un vrai succès.

Son concept n’est pourtant pas évident à capter d’emblée. C’est un magasin de prêt-à-porter pour femmes et hommes, mais aussi une boutique de cosmétiques, d’accessoires et de bijoux ; le tout est proposé à la clientèle dans trois pièces qui se succédent l’une derrière l’autre. Aux murs, des dessins très colorés d’artistes renforcent l’ambiance chaleureuse.

L’originalité tient à la démarche: “Tous les produits que nous proposons sont exclusivement en provenance de France, ils sont éthiques et responsables ”, explique Sarah Grosbois. Ce qui constitue un petit exploit quand on sait que plus de 80 % des textiles vendus dans l’Hexagone sont orginaires d’Asie.

Elle a fait le tour de France avant d’ouvrir son magasin pour rencontrer personnellement tous ses fournisseurs. “Il ne sont pas faciles d’accès, ils veulent des distributeurs qui soient animés de la même philosophie qu’eux : il m’a fallu montrer patte blanche “, explique-t-elle. En contrepartie, elle peut raconter l’histoire de chacun de ses fournisseurs, leur orginalité, leurs modes de fabrication, leurs matières premières.

 

Ses produits, du textile aux cosmétiques, sont naturels, bio.

 

Parmi la dizaine de marques de prêt-à-porter, toutes tricolores, donc, on trouve notamment pour l’heure (la gamme va s’élargir), “la Gentle Factory” “Annahpa’ , voire encore les chaussettes “Archiduchesse”, “Fleurs, pois et Cie” pour la lingerie, le “Slip français”, voire encore  “Bandit manchot” pour le cuir recyclé, etc. Les bijoux sont issus de l’atelier d’une créatrice lyonnaise.

Ce magasin est en tout cas l’illustration d’une reconversion à 180 %, Sarah Grobois étant auparavant commerciale chez Solocal à Lyon. Sous ce nom se cachent les ex-Pages Jaunes. Elle vendait des espaces publicitaires, mais trouvait de moins en moins d’intérêt dans son travail.

 

Un challenge accompagné par le territoire à la hauteur de ses convictions

 

Un sacré pari, mais elle a été accompagnée dans sa démarche par l’Agence Economique de Vienne Condrieu Agglomération qui a pris une partie des travaux en charge (les aides directes regionales). Elle a également bénéficié d’un prêt d’honneur d’Initiative Isère Vallée du Rhône.

Une première aide qui lui a permis de mettre le pied à l’étrier. Le fait que le public suive derrière, la conforte dans le choix de son concept : “ le fait de présenter des marques avec des valeurs sociales et environnementales fortes répond assurément à une vraie attente “, se félicite Sarah Grobois avec un grand sourire.

 

 



Coordonnées :


11 rue Joseph Brenier, 38 200 Vienne.

evidemment@lilo.org

https://www.facebook.com/evidemment.conceptstoreresponsable/