Layher Lyon




« Nous avons un métier qui demande une grande superficie de stockage, donc du terrain. Or, il est de plus en plus difficile d’en trouver en région lyonnaise. Heureusement nous avons trouvé sur la Zone d’Activités des Platières une superficie suffisante. Nous n’avons pas hésité », se remémore André Ducruix, directeur régional de l’Agence de Lyon de la société  Layher.

Trop à l’étroit sur son ancien site de Chaponost dans l’agglomération lyonnaise, l’entreprise avait décidé de déménager. Et c’est ainsi qu’après quelques mois de travaux menés à une vitesse expresse, la société Layher ouvrait pour la première fois ses portes sur un site de 14 000 m² sur lequel avaient poussé 400 m² de bureaux, ainsi qu’un vaste entrepôt de 2 500 m². Un investissement conséquent : 3,3 millions d’euros.

Pourquoi un tel entrepôt ? Parce que cette entreprise, filiale française de la société allemande Layher Gmbh, est spécialisée dans les échafaudages. Mais pas n’importe lesquels. Peu d’échafaudages destinés au Bâtiment. « Nous travaillons essentiellement avec l’industrie, notamment chimique et nucléaire, mais aussi avec l’événementiel. Les nombreux échafaudages que vous pouvez voir pendant des Nuits de Fourvière proviennent pour une part de Layher, qu’il s’agisse de tours de son ou de tours lumières. Nous étions également présents avec nos installations à la Fête des Lumières », décrit le directeur régional. Ainsi mille tonnes d’échafaudages sont entreposés à Chasse-sur-Rhône.

« Nous vendons 40 % de nos échafaudages et nous louons le reste », précise le responsable. Les échafaudages sont achetés à la maison-mère basée en Allemagne.

Outre le terrain, l’autre raison qui a guidé le choix du site isérois tient à son emplacement « fort bien situé à un carrefour entre l’A 7 et l’46 : notre territoire va de Dijon à Montélimar et de Clermont-Ferrand à la frontière suisse », précise André Ducruix.

Douze personnes travaillent au nouveau siège régional de Layher, auxquels s’ajoutent de trois à quatre intérimaires « que nous comptons embaucher en CDI lorsque la situation économique se sera améliorée », précise le directeur régional.

Le marché continue en effet à se développer. Comptant 160 salariés pour 75 millions d’euros de chiffre d’affaires, Layher France étoffe peu à peu son réseau en région : l’entreprise compte désormais dix agences régionales.

« Notre but : continuer à nous développer et embaucher à terme : j’en suis persuadé, nous sommes sur un marché qui a encore un beau potentiel, notamment dans les services que nous développons, bureaux d’études, logiciels, centre de formation au montage : les entreprises sont de plus en plus demandeuses de ce type d’accompagnements », assure André Ducruix.

En savoir plus : http://www.layher.fr



Coordonnées :


04 72 31 00 51

http://www.layher.fr/