Au p’tit creux du Pilat




« Au p’tit creux du Pilat » à Echalas : quand le public et le privé s’épaulent

Une boulangerie est avec un bar, l’un des deux éléments qui permettent aux communes rurales de maintenir un niveau minimum de services et de vie locale. Echalas, commune située à une dizaine de kilomètres de Givors a la chance d’avoir maintenu sa boulangerie-pâtisserie ; et ce, grâce à un local appartenant à la municipalité.

A Echalas on ignore le mot désertification : la commune a la chance de bénéficier à la fois d’un bar qui va bientôt faire aussi restaurant, mais aussi d’une boulangerie/pâtisserie/épicerie à demeure. Ce qui évite aux habitants de se rendre à Givors pour faire leurs courses quotidiennes. Ce n’est pas le fruit d’un hasard, mais d’une volonté politique.

C’est la mairie qui est à l’origine du petit immeuble qui outre un salon de coiffure, accueille la boulangerie du village et qui loue la boutique à un prix qui permet au boulanger de vivre de son travail.

Ils sont deux d’ailleurs à gérer cette boulangerie, associés à part égale : Sandrine Montbobier et  Viriathe Tomas. La boulangerie et la pâtisserie dessert également une boulangerie annexe qu’ils ont créée à Trèves. La petite entreprise va d’ailleurs encore grossir, car à partir de ces deux boulangeries, les deux associés s’apprêtent à en créer une troisième: à Cellieu dans la Loire. Ils emploient trois salariés.

C’est bien le mot boulanger qui apparaît sur la façade : le pain est donc pétri et cuit par un vrai professionnel, à la fois boulanger et pâtissier : des produits de qualité, d’autant que Sandrine Montbobier et Viriathe Tomas ont faits le choix de s’affilier à la marque Banette qui sélectionne des farines de qualité pour ses adhérents que le label accompagne professionnellement. « Tout est fabriqué sur place », se félicite Viriathe Tomas.

S’y ajoute une petite épicerie pour le dépannage et proposant aussi des fruits et légumes frais, ainsi que quelques produits traiteur.

Les deux associés qui ont créé une Sarl, ont investi 120 000 euros pour acheter le fonds de commerce et équiper la boulangerie, changeant notamment le pétrin. Un choix gagnant dans la mesure où ils ont réalisé l’année dernière un chiffre d’affaires de 240 000 euros.

La marque Banette amène en outre une animation commerciale sous forme de jeux ou de tombolas, prisés des enfants et ils ont nombreux à Echalas, tout comme les jeunes couples ayant opté pour cette commune bien située à mi-chemin de Lyon et de Saint-Etienne, ce qui a amené la création de nouvelles classes.

 



Coordonnées :


04 37 22 64 61