SB-Aquaelec




En général, lorsqu’on intègre une pépinière d’entreprises, tout démarre avec la course aux clients. L’objectif est de réaliser rapidement du chiffre d’affaires, condition de la réussite.
Anthony Saugnier et Benjamin Berthel qui viennent d’intégrer la pépinière d’entreprises (société SB-Aquaelec) ont la chance de ne pas connaître cette problématique.
Même s’il répondent de temps à autre à des appels d’offres de collectivités, ils ont déjà dépassé leur chiffre d’affaires prévisionnel. Ils devraient ainsi réaliser cette année un chiffre d’affaires de 170 000 euros. L’année prochaine, leur business plan prévoit déjà 250 000 euros.

Leurs clients, essentiellement les collectivités locales ou des syndicats des eaux, mais aussi quelques privés, viennent naturellement à eux.
Il faut dire qu’ils ont déjà largement fait leurs preuves et qu’ils sont  connus sur le terrain depuis… quinze ans !
Leur métier : la maintenance et le dépannage en matière électrique et hydraulique dans tout ce qui a trait à l’eau, qu’il s’agisse de piscines, de stations d’épuration, de bassins divers, etc.
Ils ont à la fois une solide formation dans ce créneau particulier et une pratique à toute épreuve.
Anthony Saugnier, doté d’un BEP/CAP Traitement des eaux est titulaire d’un bac pro en maintenance industrielle. Il a débuté sa carrière à la Lyonnaise des Eaux où il a été apprenti.
Benjamin Berthel bénéficie d’un CAP BEP d’électro-mécanicien et d’électronique. Il a notamment travaillé chez Condat, à Chasse-sur-Rhône.
Complémentaires, ils se sont rencontrés il y a quinze ans et ont depuis lié leur parcours professionnel.
Leur dernière entreprise installée près de Vienne et spécialisée dans la maintenance et le dépannage de tous systèmes liés à l’eau, était en difficulté et donc en clause de sauvegarde. Et d’après eux, ils n’avaient plus les moyens d’assurer correctement leur métier, pour la pratique duquel ils affichent beaucoup d’exigence.
C’est la raison pour laquelle ils l’ont quitté pour voler de leurs propres ailes et créer leur propre société.
S’ils se révèlent très compétents dans leur métier, ils manquent d’expérience en matière administrative et de gestion. C’est pour être accompagnés dans ces domaines cruciaux, pour la pérennité de leur entreprise, qu’ils ont souhaité intégrer la pépinière. Ils y bénéficient d’un accompagnement permanent.
Ils ne comptent pas leur temps : à eux deux, ils assurent une astreinte 7 jours sur 7 et 24/24 h !
L’un de leur dernier dépannage était situé à 1 650 mètres sur le massif du Mont-Blanc : il leur a fallu faire appel à de l’héliportage pour transporter des pompes !
Les pépins plus ou moins sérieux dans une piscine publique ou privée, dans une station d’épuration, ou ailleurs, n’attendent pas pour être rapidement réglés. Dans leur domaine d’intervention, il y a toujours urgence : ils interviennent sur l’ensemble du territoire rhônalpin.
Il sont dotés d’un camion utilitaire équipé, d’une entrepôt de 250 m² et viennent de faire l’acquisition d’un câble doté d’une caméra avec écran de 7 pouces couleur en bout de ligne.
Ils envisagent d’embaucher, dès l’année prochaine, un apprenti, cursus qu’ils ont eux-même suivi et pour lequel ils ne tarissent pas d’éloges.



Coordonnées :


SB Aquaelec

sb.aquaelec@gmail.com