Arboriculture : « Les Vergers de Planèze » à Tupin-et-Semons prennent le chemin de l’agriculture raisonnée Le GAEC « Les Vergers de Planèze » situé sur le plateau de la rive droite du Rhône condense à lui seul les difficultés, mais aussi les espoirs de l’arboriculture, un secteur encore très développé au sein du territoire de Vienne Condrieu Agglomération. De profondes mutations sont en cours.

 

« Les Vergers de Planèze » à Tupin-et-Semons prennent le chemin de l’agriculture raisonnée

 

Le GAEC « Les Vergers de Planèze » situé sur le plateau de la rive droite du Rhône condense à lui seul les difficultés, mais aussi les espoirs de l’arboriculture, un secteur encore très développé au sein du territoire de Vienne Condrieu Agglomération. De profondes mutations sont en cours.

Seuls arboriculteurs de la commune de Tupin-et-Semons, non loin d’Ampuis,  les deux frères Bruno et Laurent Basset respectivement 47 et 50 ans, sont organisés en GAEC (Groupement Agricole d’Exploitation en Commun).

Leur exploitation de quatorze hectares est un condensé des craintes et des espoirs d’une arboriculture qui reste encore très présente sur la rive droite du Rhône, même si d’année en année constatent -ils, le nombre de producteurs s’amenuise.

Employant une salariée à temps plein et des saisonniers  lors de la taille des arbres et de la récolte des fruits, l’exploitation qui réalise environ 220 000 euros de chiffre d’affaires leur permet de vivre correctement. Mais chaque année révèle son lot de difficultés supplémentaires.

Deux épisodes de gel l’année dernière, puis l’arrivée en nombre de fruits en provenance notamment d’Espagne ont amené une stagnation des prix. « Nous avons dû maintenir le prix de nos petites pommes à 0,70 euro et celle d’un calibre plus gros à un euro, alors que nos frais augmentent, tels que l’essence, le coût de main d’œuvre, etc.). Nous n’avons pas pu les répercuter sur nos prix », constate Bruno Basset.

Axé sur une dizaine de variétés de pommes, de la Golden à la Royal Gala (et les plus récentes, comme la Topaz ou la Crimson), cette exploitation commercialise en direct ses productions tout au long de l’année, car à côté des pommes, les deux frères cultivent aussi des fraises, cerises, des pêches, des abricots, un peu de poires, ainsi que des prunes.

Ils valorisent donc eux-mêmes leurs produits en les vendant directement aux consommateurs, soit eux-mêmes sur les marchés de Vienne et de Vénissieux, ou à travers de deux magasins de producteurs à Ampuis (Valferme) et à Solaize (La croisée des fermes). Ils réussissent ainsi à écouler directement leur production, engrangeant eux-mêmes la valeur ajoutée de leur travail.

Ils écoulent ainsi par exemple en direct près de 160 tonnes de pommes chaque année.

Mais ils ont bien conscience que tous ces efforts ne sont pas encore suffisants et qu’il leur faut répondre à la demande des consommateurs qui souhaitent des produits de plus en plus éloignés de l’agriculture productiviste.

C’est ainsi qu’ils ont engagé depuis plusieurs années un virage vers l’agriculture raisonnée.

« Nous faisons zéro désherbage chimique. Tout est mécanique, désormais », se félicite Laurent. Un virage qui va encore s’accentuer cette année : « Nous allons diminuer de 80 % les produits phytosanitaires contre l’un de nos principaux ennemis, le vert de la pomme, grâce à des diffuseurs de confusion sexuelle que nous installons dans nos vergers et qui perturbent les verts… », rajoute Bruno.

Et d’ajouter : « Pour nous, la culture raisonnée, c’est la carte que nous entendons bien jouer, nous avons conscience que c’est vraiment l’avenir… »

Le GAEC « Les Vergers de Planèze » est associé depuis 2010 à l’opération un fruit pour la récré. Lancé par le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la forêt en 2008, ce programme permet d’organiser la distribution de fruits de saisons, de redonner le gout des fruits et de promouvoir une agriculture locale.

Les fruits sont issus de l’exploitation des frères Basset, qui associés à deux autres producteurs de la rive droite de Vienne Condrieu Agglomération livrent tous les mardis matin des fruits dans les écoles à tour de rôle.

 

[info]

Bruno et Laurent Basset, 3 400 route de Planèze, 69 420, Tupin-et-Semons. Tel. 06 78 58 64 67.  Présent sur le marché du samedi matin à Vienne, à celui des Minguettes à Vénissieux ; mais aussi dans deux magasins de producteurs : Valferme à Ampuis (du mardi au samedi de 8 h 30 à 12 h 30 et de 15 h à 19 h ; le dimanche, de 9 h à 12 h 30 et de 15 h à 19 h) ; et à « La croisée des fermes » à Solaize (ouvert du mardi au samedi de 8 h 30 à 12 h 30 et de 15 h à 19 h ; le dimanche, de 8 h 30 à 12 h 30.)