S’installer en exploitant agricole

  • Avec une population agricole dont la moitié des producteurs a plus de 50 ans, la transmission des exploitations et l’installation de nouveaux porteurs de projet sont des enjeux pour le renouvellement de la profession agricole mais aussi pour le maintien d’un tissu social agricole productif et d’un territoire dynamique.

    La cession est souvent délicate : l’artificialisation des terres, la taille des exploitations, la complexe adéquation des projets cédants/repreneurs rendent difficile l’installation de nouveaux agriculteurs dont un tiers ne sont pas issus du milieu agricole.

    Pour y parvenir il est important que les agriculteurs anticipent leur cession d’activité, que les collectivités locales soient acteurs, aux côtés des agriculteurs, de politiques de territoire favorisant l’installation/transmission et que les acteurs institutionnels et associatifs proposent des actions et accompagnements à la hauteur de l’enjeu.

    Les installations agricoles et rurales sont en fortes mutation sur tous les territoires : au fil de la diminution du nombre de candidats à l’installation issus du milieu agricole, le secteur s’ouvre de plus en plus aux installations « hors cadre familial ». Par ailleurs, que ce soit par les installations hors cadre ou les reprises familiales, on constate une mutation des projets eux-mêmes, souvent qualifiés d’atypiques ou d’innovants, et qui sortent en tous cas des références technico-économiques habituelles.