Beecom




Une régie publicitaire autour du magazine de jeux

 

Beecom’ édite et commercialise des magazines de jeux « Le coup d’oeil » (Sudoku, labyrinthe, jeux barrés, coloriages, mots croisés ou fléchés, etc.), intégrant des informations locales. Il existe une édition dans le Grésivaudan, à Bourgoin et Pont-de-Beauvoisin, Voiron et la plaine de la Bièvre, La Maurienne, la Tarentaise, Issoire et Vienne.

 

Raphaël Poncet se présente en images

 

Retour d’interview en 2017 à l’intégration en pépinière

 

Déjà des éditions dans le Grésivaudan, la Maurienne, la Tarentaise, Bourgoin, Voiron, notamment… La prochaine concernera le Pays Viennois et Salaise-sur-Sanne.  Après avoir mis au point un concept plutôt original de mini-magazines consacrés aux jeux et financés par la publicité, l’équipe de Beecom’ se sent pousser des ailes.

Finie la presse papier ? Le salut ne passerait-il plus que par le Web ? Raphaël Poncet, le créateur de la société Beecom qui vient de s’installer au sein de la pépinière d’entreprises de Vienne Condrieu Agglomération, est en train de prouver abondamment le contraire.

Il n’a qu’une page Facebook et appuie quasi-uniquement son développement sur le papier.

Il a mis au point un magazine composé d’un peu d’informations locales, mais surtout de jeux divers et variés (Sudoku,  labyrinthe, jeux barrés, coloriages, mots croisés ou fléchés, etc.) et assurément ça plaît.

La société qu’a créé avec son père ce jeune-homme de 29 ans, pdg de l’entreprise Beecom’, connaît une croissance rapide. Il a  déjà développé des éditions dans le Grésivaudan, à Bourgoin et Pont-de-Beauvoisin, Voiron et la plaine de la Bièvre, La Maurienne, la Tarentaise (à partir de février) et Issoire en Auvergne.

Chaque édition, qui a son commercial attitré, est tirée à vingt-mille exemplaires et est distribuée essentiellement dans les salles d’attente des cabinets médicaux, les hôpitaux.

Pourquoi le concept marche-t-il si bien ? Car les jeux, très nombreux dans chaque numéro, bénéficient d’une très longue prise en main du lecteur à tel point que « nous sommes obligés de réapprovisionner nos dépôts du fait de l’importance de la demande », explique Raphaël Poncet. Un concept qui plaît bien aux annonceurs, d’autant que le pdg de Beecom’ a trouvé une astuce qui les fidélise : « certains jeux sont personnalisés avec les annonceurs ».

Ainsi, par exemple, dans un jeu de mots croisés, on retrouve le nom et les thèmes de l’annonceur, dans un coloriage, une voiture de la marque de l’annonceur apparaît, etc. Ces jeux originaux sont ainsi créés par les deux graphistes indépendants qui travaillent avec Beecom’.

Ces annonceurs sont pour la plupart des grands magasins de décoration, des bazars, des agences immobilières, mais aussi des commerces de centre-ville, voire des artisans.

A l’arrivée, Beecom’, qui a été créée l’année dernière, devrait réaliser cette année un chiffre d’affaires de 540  000 euros selon son business plan. A comparer avec les 170 000 euros réalisés en 2016, il est vrai sur une demi-année. L’entreprise emploie déjà quatre personnes à plein temps.

Pourquoi avoir choisi la pépinière de Vienne pour installer cette société qui entend rapidement connaître un développement régional ? Parce que Raphaël Poncet qui, à l’origine s’occupait avec son père de la distribution de dépliants publicitaires dans les boîtes aux lettres, est originaire de Pélussin et ses salariés habitent à proximité de Vienne. La dimension d’accompagnement et de conseils de la pépinière a aussi joué un rôle non négligeable.

 

Un envol en restant à l’espace Saint Germain

 

Après un parcours de 3 ans en pépinière, c’est désormais l’heure de l’envol pour l’entreprise. BeeCom a donc pris ses quartiers dans le bâtiment Ellipse, futur Hôtel d’entreprises du territoire depuis ce mois de janvier 2021.

 



Coordonnées :


06 67 98 83 22

raphael@beecom.fr